Oranger du Mexique
Choisya ternata
Floraison abondante très parfumée
Passer aux informations produits
Label Plante Bleue
1 de 4
Des fleurs parfumées à profusion !

L’oranger du Mexique est l’une de ces magnifiques plantes très appréciées de nos grands-mères dans le jardin. Il faut dire que cet arbuste a plus d’un atout à faire valoir, pour ne citer que sa beauté impressionnante, son feuillage vert persistant et aromatique, ainsi que sa grande facilité d’entretien. Il connaît plusieurs floraisons, qui se situent principalement en avril-mai et en fin d’été, en septembre plus précisément. Il se couvre alors de toute une ribambelle de jolies grappes de fleurs blanches qui diffusent un agréable parfum d’agrumes.

Cette belle plante au port compact se caractérise par une stature buissonnante et arrondie, qui peut atteindre les 2 m de haut pour une largeur de 1,50 m. Elle peut aussi bien être plantée en isolée, qu’en haie, en bordure, en massif ou dans une rocaille. Si votre choix se penche pour un massif, associez-la avec des astances ou des heuchères pour créer une ambiance contemporaine dans votre jardin. Sinon, elle forme aussi une belle osmose avec le Fargesiamurielae Bimbo ou le Pyracantha soleil d’or. Le dépaysement est assuré avec ces associations assez exotiques. L’oranger du Mexique ne déplaira pas non plus la compagnie de l’escallonias et des rosiers anciens. À votre guise bien sûr, vous pouvez laisser grimper une clématite à partir de son pied. Celle-ci s’enroulera merveilleusement bien dans le feuillage de l’oranger du Mexique. Vous pouvez aussi planter cet arbuste dans un bac que vous poserez sur votre balcon, à défaut d’avoir un jardin.

Avant de cultiver cette plante, trouvez-lui d’abord un sol qui, en plus d’être léger soit bien drainé. Sachez que cet arbuste ne supporte pas les excès d’eau. Cela peut d’ailleurs lui être fatal. Il résiste très bien à la sécheresse et au calcaire. En -10 C, par contre, il perdra son feuillage. Si vous devez impérativement le planter dans les régions aux hivers rigoureux, trouvez-lui donc un emplacement à l’abri du vent. Cultivez-le au printemps qui lui sera plus propice dans ces localités. En région méditerranéenne, par contre, plantez-le à la fin de l’été.

Pour sa culture, commencez par faire un trou. Afin d’optimiser le drainage de votre plantation, incorporez des billes d’argile dans le fond. Installez maintenant votre arbuste au centre de la cavité. Puis, rebouchez avec de la terre et du terreau à parts égales. Bouclez l’opération avec un bon arrosage. Si vous optez pour une culture en pot, utilisez un contenant profond et large. Déposez de la matière drainante au fond. Puis, positionnez votre arbuste et remplissez votre bac d’un mélange de terre de jardin, de compost et de terreau. On vous conseille d’utiliser un paillis pour préserver l’humidité de votre plantation. Puisque votre oranger du Mexique va se développer, il convient de le rempoter tous les trois ans.

L’entretien de cette belle plante est relativement simple. En suivant à la lettre les directives suivantes, vous ne pourrez que le réussir. Durant les douze premiers mois de sa plantation, arrosez-la régulièrement. À l’âge adulte, la pluie de l’année lui suffit amplement. Rappelons que l’oranger du Mexique supporte très bien la sécheresse. La taille de cette plante ne devrait être réalisée qu’à partir de la troisième année. Elle consistera alors à supprimer les rameaux morts. Ceci permettra de maintenir un port compact à votre arbuste, tout en favorisant la floraison automnale. Que vous choisissiez pour une plantation en pleine terre ou dans un bac, il est crucial que vous enrichissiez votre sol avec du compost chaque printemps.

Si la plante est bien résistante, elle a toutefois un ennemi juré : le champignon phytophthora. Sa présence est assez rare. Si votre oranger du Mexique est cultivé dans un sol sain, bien drainé et sans excès, il sera alors épargné de ce parasite.

Oranger du Mexique Choisya ternata

Oranger du Mexique
Choisya ternata
Floraison abondante très parfumée
Prix habituel 9,45 €
Prix soldé 9,45 € Prix habituel 9,45 €
Taxes comprises.
Faites votre choix
En stock
Disponible à partir du 16 Sep
Obtenez plus, payez moins
Économisez 5 %
Économisez 8 %
Économisez 10 %

Paiement sécurisé

Plus de 75 ans d'expertise

Avis clients vérifiés ★★★★☆

Paiement en 3x ou 4x avec Klarna et Paypal

Détails
Feuilles toute l'année
Parfumé
Rusticité -16°C (zone 7a)
Blanc
Culture possible en pot ou en bac
Mois de floraison Avril - Mai, Septembre
Période de plantation Février - Mai, Septembre - Décembre
Exposition: Lieu ensoleillé
Exposition: Mi-ombragé
Distance de plantation 100 cm
Fréquence d'arrosage Modéré
Oui
Hauteur à maturité 200 cm
Description

Des fleurs parfumées à profusion !

L’oranger du Mexique est l’une de ces magnifiques plantes très appréciées de nos grands-mères dans le jardin. Il faut dire que cet arbuste a plus d’un atout à faire valoir, pour ne citer que sa beauté impressionnante, son feuillage vert persistant et aromatique, ainsi que sa grande facilité d’entretien. Il connaît plusieurs floraisons, qui se situent principalement en avril-mai et en fin d’été, en septembre plus précisément. Il se couvre alors de toute une ribambelle de jolies grappes de fleurs blanches qui diffusent un agréable parfum d’agrumes.

Cette belle plante au port compact se caractérise par une stature buissonnante et arrondie, qui peut atteindre les 2 m de haut pour une largeur de 1,50 m. Elle peut aussi bien être plantée en isolée, qu’en haie, en bordure, en massif ou dans une rocaille. Si votre choix se penche pour un massif, associez-la avec des astances ou des heuchères pour créer une ambiance contemporaine dans votre jardin. Sinon, elle forme aussi une belle osmose avec le Fargesiamurielae Bimbo ou le Pyracantha soleil d’or. Le dépaysement est assuré avec ces associations assez exotiques. L’oranger du Mexique ne déplaira pas non plus la compagnie de l’escallonias et des rosiers anciens. À votre guise bien sûr, vous pouvez laisser grimper une clématite à partir de son pied. Celle-ci s’enroulera merveilleusement bien dans le feuillage de l’oranger du Mexique. Vous pouvez aussi planter cet arbuste dans un bac que vous poserez sur votre balcon, à défaut d’avoir un jardin.

Avant de cultiver cette plante, trouvez-lui d’abord un sol qui, en plus d’être léger soit bien drainé. Sachez que cet arbuste ne supporte pas les excès d’eau. Cela peut d’ailleurs lui être fatal. Il résiste très bien à la sécheresse et au calcaire. En -10 C, par contre, il perdra son feuillage. Si vous devez impérativement le planter dans les régions aux hivers rigoureux, trouvez-lui donc un emplacement à l’abri du vent. Cultivez-le au printemps qui lui sera plus propice dans ces localités. En région méditerranéenne, par contre, plantez-le à la fin de l’été.

Pour sa culture, commencez par faire un trou. Afin d’optimiser le drainage de votre plantation, incorporez des billes d’argile dans le fond. Installez maintenant votre arbuste au centre de la cavité. Puis, rebouchez avec de la terre et du terreau à parts égales. Bouclez l’opération avec un bon arrosage. Si vous optez pour une culture en pot, utilisez un contenant profond et large. Déposez de la matière drainante au fond. Puis, positionnez votre arbuste et remplissez votre bac d’un mélange de terre de jardin, de compost et de terreau. On vous conseille d’utiliser un paillis pour préserver l’humidité de votre plantation. Puisque votre oranger du Mexique va se développer, il convient de le rempoter tous les trois ans.

L’entretien de cette belle plante est relativement simple. En suivant à la lettre les directives suivantes, vous ne pourrez que le réussir. Durant les douze premiers mois de sa plantation, arrosez-la régulièrement. À l’âge adulte, la pluie de l’année lui suffit amplement. Rappelons que l’oranger du Mexique supporte très bien la sécheresse. La taille de cette plante ne devrait être réalisée qu’à partir de la troisième année. Elle consistera alors à supprimer les rameaux morts. Ceci permettra de maintenir un port compact à votre arbuste, tout en favorisant la floraison automnale. Que vous choisissiez pour une plantation en pleine terre ou dans un bac, il est crucial que vous enrichissiez votre sol avec du compost chaque printemps.

Si la plante est bien résistante, elle a toutefois un ennemi juré : le champignon phytophthora. Sa présence est assez rare. Si votre oranger du Mexique est cultivé dans un sol sain, bien drainé et sans excès, il sera alors épargné de ce parasite.

Ref : 031453
Ref : 031453
Lire la suite >
bakker-trustedshops.png__PID:76737b81-bad0-4711-ad83-0af7e4d3768e