Types de sol et fertilisation


Tous les jardins nécessitent des apports d’engrais réguliers afin d’optimiser la croissance et la floraison des plantes en leur apportant les nutriments nécessaires.

Les engrais organiques

Les engrais organiques sont des fertilisants issus de matières vivantes, soit animales comme le fumier, soit végétales comme le compost. Il sont à la fois des amendements c’est-à-dire qu’ils améliorent la qualité de votre sol, et des engrais pour nourrir vos plantes. Ce sont donc plutôt des engrais ‘de fond’ ou des engrais d’entretien à libération lente. Une plante fertilisée de façon adaptée sera plus forte et plus résistante. Un exemple d’une utilisation facile et pratique : le Fumier de ferme ‘Plus’ Bakker en granulés, faciles à épandre. Le fumier est séché à haute température et enrichi naturellement en minéraux et oligo-éléments.

Les engrais minéraux

Les engrais minéraux proviennent de différents gisements naturels ou transformés chimiquement. Ils contiennent des fertilisants directement assimilables par la plante, ce sont des engrais dits rapides ou ‘coup de fouet’. Ils n’ont pas d’incidence sur la qualité du sol. L’engrais minéral va nourrir la plante pour qu’elle se développe et grandisse de façon rapide. Les trois composants d’un engrais minéral composé sont l’azote, le phosphore et le potassium. L’azote va stimuler la partie haute de la plante comme le feuillage (photosynthèse) et favoriser sa croissance ; le phosphore pour la partie basse, permet un bon enracinement qui améliora sa résistance, et enfin le potassium, actif pour le bon développement des fleurs et des fruits

Au début du printemps, apportez de l’engrais minéral à votre jardin, du type Phostrogen. En été, vous pouvez donner à vos plantes à croissance rapide de l’engrais supplémentaire. Les engrais minéraux sont à utiliser avec parcimonie. En effet, trop d’apport pourrait être néfaste pour la qualité de votre sol, c’est pourquoi il est important d’utiliser également de l’engrais organique.

Amélioration de la qualité du sol

Les engrais organiques comme le compost et le fumier, en plus d’apporter des éléments nutritifs, ont un effet bénéfique sur la structure et la qualité du sol. La tourbe est également un bon élément naturel pour votre jardin. L’humus est aussi important pour un jardin florissant, il permet au sol de retenir davantage l’eau et les nutriments.

Réaliser son compost

Le compost apportera les éléments nutritifs suite aux plantations des plantes, à leur taille ou encore après la récolte de vos cultures. Vous pouvez l’acheter prêt à l’emploi, ou créer votre propre compost. Nul besoin d’avoir beaucoup de place, un petit bac est suffisant.

Le compost se compose principalement de déchets organiques, vous pouvez donc utiliser tous vos déchets de cuisine (épluchures…) et de jardin pour commencer votre compost. Débutez par l’étalement d’une couche de terre au fond (ou de vieux compost si vous en avez). Puis ajoutez une couche d’environ 20 cm de déchets. Recouvrez de terre ou de vieux compost. Recommencez l’opération jusqu’à ce que le bac soit plein. Au fil du temps, les bactéries vont se développer et vous pourrez utiliser votre compost au bout de 3 à 6 mois en fonction de son exposition et de la saison (de préférence pas trop ensoleillé pour éviter le dessèchement).

La tourbe

La tourbe est un substrat c’est-à-dire qu’elle sert de base de culture, seule ou composée d’autres éléments. La tourbe est naturelle, elle est constituée par la décomposition de plantes, sphaignes et autres débris organiques depuis des milliers d’années dans un site appelé tourbière. La tourbe améliore la structure du sol en le rendant plus meuble et plus léger, et en retenant l’humidité comme une éponge. Une des particularités de la tourbe est qu’elle est acide ou dite terre de bruyère. Cette acidité (PH faible) annule le calcaire (PH fort), permettant ainsi de rééquilibrer un sol. Elle est très appréciée pour la culture des plantes acidophiles comme les plantes de terre bruyère, Rhododendrons, Azalées…

Le paillage

Pailler à la base des végétaux, massifs, ou encore arbustes -et même des plantes en pot- permet de ne pas laisser le sol nu sous les plantes. Il consiste à recouvrir le sol de différents matériaux comme les écorces d’arbres, herbe sèche, feuilles automnales, paille mais également gravier, pouzzolane, éclats de pot de terre…Ce système permet de maintenir l’humidité et la température idéale pour vos plantes. L’arrosage sera donc moins fréquent. C’est aussi une protection contre les intempéries, les vents violents, les pluies fortes.. Le paillage permet également d’éviter la pousse de mauvaises herbes (obscurité) et apporte une finition esthétique à vos parterres. De plus, en se décomposant le paillage va se transformer en humus qui nourrira le sol et vos plantes. Pour les jardiniers qui possèdent des arbres fruitiers, l’ajout de paillis permet d’amortir la chute des fruits quand la saison de récolte arrive.

Panier

×

Product title

1 x 29,95 €

Sous-total

accéder au paiement